DAMIA « Tout fout l’camp » – origine de l’expression –

Image extraite du site dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net
Eh! La France, ton café fout le camp! » se serait exclamée la Comtesse du Barry en s’adressant au roi Louis XV. L’expression aurait  été prononcée le 20 mars 1773 par la maîtresse du roi.

Le café est alors un breuvage au raffinement extrême, apprécié par la seule élite qui a les moyens de s’en offrir.  On peine à imaginer le mode opératoire laborieux qui a cours au XVIIIe siècle… Les grains de café doivent d’abord être torréfiés à la main dans une poêle puis moulus à l’huile de coude. Une fois réduit en poudre, le café doit ensuite être infusé 10 fois de suite dans de l’eau frissonnante.

La comtesse du Barry dégustant un café ….. peut être préparé par Louis XV.Madame_du_Barry_and_the_Page_Zamore_by_Gauthier-Dagoty

Le roi, en amateur éclairé, ne confiait à personne la délicate tâche de la préparation de son café journalier.

Un beau matin, alors qu’il batifole avec la jeune et belle Comtesse du Barry, il oublie sa mixture sur le feu qui menace  de déborder. Avec une distinction toute particulière, la favorite crie alors à son royal amant :
– Hé, la France! Prends donc garde, ton café fout le camp!

La formule tombe dans d’ oreilles indiscrètes et bientôt tout le château se moque de Louis XV qui se fait mener par le bout du nez par la du Barry.

note

A partir de 1910, une femme à la voix grave et vibrante bouscule la façon de chanter. Habillée d’une robe noire, un projecteur braqué sur ses bras blancs, un rideau de velours noir derrière elle : DAMIA  surgit de la nuit parisienne.

La chanson fétiche de Damia.
Image extraite du site dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

Damia donne ses lettres de noblesse à un genre : la chanson réaliste.

DAMIA EN 1920.
Damia_1920

En 1936, la France découvre les congés payés : c’est le Front Populaire.

Damia suit l’air du temps, elle quitte un instant son répertoire tragique. Elle veut faire chanter et propose des chansons avec des titres plus légers.

Image extraite du site dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net

Mais tout tout s’enchaîne vite :

Hitler au pouvoir en Allemagne annexe l’Autriche, c’est l’anschluss. La nuit de cristal révèle, à l’Europe indécise, l’horreur des violences anti-juive dans le IIIéme reich.

Benito Mussolini signe le manifeste des lois raciales fascistes.

Alors, en mai 1939 Damia renoue avec la tragédie, elle ajoute à son répertoire « Tout fout l’camp ».

Dans cette chanson,  celle qu’on appelait la tragédienne lyrique, dénonce avec force le fascisme :
« Nous nageons tous dans la bêtise
Et l’on invente des drapeaux
On met des couleurs aux chemises
Sous la chemise y a la peau ».

Elle sera contrainte de retirer cette chanson très engagée de son répertoire.

damia_09

 

 « Tout Fout L’camp » de Juel et Asso.

Nous sommes maîtres de la terre
Nous nous croyons des presque Dieu
Et pan! le nez dans la poussière
Qu’est-ce que nous sommes: Des pouilleux
{Refrain:}
Et là-haut les oiseaux
Qui nous voient tout petit, si petits
Tournent, tournent sur nous
Et crient: Au fou! au fou!
Nous nageons tous dans la bêtise
Et l’on invente des drapeaux
On met des couleurs aux chemises
Sous la chemise y a la peau
{au Refrain}
Ecoutez le monde en folie
Vive la mort, vive la fin
Pas un ne crie vive la vie
Nous sommes tous des assassins
{au Refrain}
Et toute la terre qui gronde
Bonne saison pour les volcans
On va faire sauter le monde
Cramponnez-vous, tout fout l’camp!
Et là-haut les corbeaux
Qui nous voient tout petit, si petits
Tournent comme des fous
Et crient: A nous! A nous!
La vie pourrait être si belle
Si l’on voulait vivre d’abord
Pourquoi se creuser la cervelle
Quand y a du bon soleil dehors!
Sources
Damia la chanteuse était en noire de Carole Wrona   Arte

4 réflexions au sujet de « DAMIA « Tout fout l’camp » – origine de l’expression – »

  1. Les photos de Damia sont remarquables de beauté, une artiste très inspirée nous regarde.
    La folie café au 18e siècle était proportionnelle à la folie chocolat, cela nous prouve que nos « ancêtres » étaient bien gourmands, à l’instar de nous…rires!
    J’imagine Louis XV et sa maîtresse avec leur café du matin, trop drôle!
    Merci pour ce bel article, je te fais de grosses bises
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *