Jacqueline François : Ce jour là à Paris

Jacqueline_François_(1962)
Jacqueline Guillemautot était née le 30 janvier 1922 à Neuilly-sus-Seine. Aînée d’une famille bourgeoise de cinq enfants, elle reçoit une éducation stricte.

De 1945 à 1965, « Mademoiselle de Paris » (c’est aussi le titre de l’un de ses grands succès) avait incarné le chic parisien et la chanson française du Japon aux Etats-Unis, en passant par le Brésil.

Millionnaire du disque à une époque où les meilleures ventes se comptaient en dizaines de milliers, incontestable ambassadrice de la France de l’après-guerre, Jacqueline François est morte le 7 mars 2009 à Paris.

Son père occupait un poste de direction aux brillantines Roja : « Employez la mesdames, mesdames et messieurs, oui car je le proclame vraiment on ne fait pas mieux, la brillantine, la reine des brillantines, mais oui c’est la brillantine Roja » chante la publicité.
BRILLANTINE-ROJA-PARFUM-COIFFEUR-1950

 

Jacqueline François comptera dans le début de la notoriété de Charles Aznavour. Elle enregistrera  « On ne sait jamais » et « Sa jeunesse … entre ses mains » en 1956.

2

 

Outre son titre phare « Mademoiselle de Paris » enregistré en 1948, Jacqueline François interpréta plusieurs chansons sur Paris.

3

Entres autres  :

-La Seine en 1948 , Paris la nuit -1950-, En avril à Paris -1953-, Ce jour là à Paris -1954-, Moi je dors près de Paris -1958-, En avril à paris -1953- ……………

 

♪ Ce Jour Là… à Paris ♪ 

Auteurs: Rachel Thoreau
Compositeurs: Florence Veran
Editeurs: Editions Fortin


Les beaux souvenirs, Dieu merci, ça vous suit à la ronde
Je suis sûr qu’en ce moment-ci, à l’autre bout du monde
Devant un verre de whisky, y a un gars qui raconte
Écoute ça, c’est comme ça, ce jour-là…La Seine flânait dans son lit
Le printemps rôdait sur la Seine
Notre-Dame sonnait midi
A Paris, à Paris, à Paris
Le ciel des beaux jours avait pris
Le drapeau d’azur pour emblème
Devant les passants tout surpris
A Paris, à Paris, à ParisSur un air de valse, des morceaux de ciel
Dansaient, dansaient dans l’eau
Et, dans ce miroir, son sourire irréel
Brillait comme un flambeau

Les moineaux de l’île Saint-Louis
Me soufflaient des vers de Verlaine
Mais nos yeux parlaient mieux que lui
A Paris, à Paris, à Paris

Mais à Paris, tout s’envole au son d’ l’accordéon
Et les images sur l’eau se noient dans un frisson
Y a trop d’oiseaux étourdis par la même chanson
Et voilà, c’est pourquoi ce jour-là…

La Seine flânait dans son lit
L’automne rôdait sur la Seine
Notre-Dame sonnait midi
A Paris, à Paris, à Paris
Le ciel de novembre avait mis
De l’or dans le gris des persiennes
Devant les passants tout surpris
A Paris, à Paris, à Paris

Sur un air de valse, la brise éperdue
Tournait, tournait, tournait
Le parfum volage des bonheurs perdus
Volait, volait, volait

Les moineaux de l’île Saint-Louis
Me soufflaient des vers de Verlaine
Mais mon cœur pleurait mieux que lui
Mon chéri, mon chéri, mon chéri
A Paris, à Paris, à Paris

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Jacqueline François : Ce jour là à Paris »

  1. J’adore ces chansons qui nous parlent de Paris et de son âme bohème !
    Cette chanteuse, je me souviens d’avoir vu ses disques chez ma grand-mère qui était très « variétés », on écoutait des chansons, on dansait beaucoup, ce sont de beaux souvenirs.
    Le plaisir de retrouver un billet signé Gérard et de savourer la joie de partager nos émotions artistiques…
    Gros bisous cher « piétonneur », nous avons la même vision des choses !
    Que ton week-end et celui de ta famille soit beau
    Cendrine

    • merci Cendrine. Jacqueline François est restée dans les mémoires de tous ceux qu’ils l’ont entendu chanter soit à la télé ou en famille comme pour toi avec ta grand-mère.A cette époque ils y avaient d’excellentes interprètes de la chanson française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *