La fresque murale de Fabio Rieti rue Etienne Marcel

Fabio Riéti est né à Rome en 1925. La famille Rieti, ballotée par les dramatiques événements de l’époque, est plusieurs fois contrainte à l’exil. Après un premier départ pour la France, retour sur la terre natale entre l’âge de 5 et 13 ans puis, à cause des lois raciales de 1938 prises par l’état fasciste, retour en France. L’ occupation de Paris par les allemands conduit la famille à trouver refuge aux Etats-Unis.

Outre-Atlantique le jeune Fabio se cherche. Il étudie l’architecture, il écrit deux romans d’amour mais découvre que sa véritable vocation est la peinture.

De retour en Europe, il s’installe à Paris en 1956. Se consacrant pleinement à la peinture, il va être reconnu pour être le premier à avoir lancé l’art du mur peint.

En 1982, Fabio Rieti réalise une fresque sur le mur d’un immeuble situé rue Étienne Marcel. Cette oeuvre est en grande partie autobiographique: c’est lui qui monte l’escalier avec une valise et tout en haut des marches c’est sa fille qui l’attend les bras grands ouverts. La pesante valise symbolise les souvenirs des migrations successives subies par le jeune Fabio et sa famille.

En bas de la fresque, c’est une référence à la musique de Glenn Gould et Yehudi Menuhin, l’artiste italien étant également musicien.

Attaqué par le temps et la pollution cette réalisation de 300 m2 avait grand besoin d’étre restaurée. En 2016, grâce à un financement de la ville de Paris, la fille de l’artiste Léonor Rieti et sa petite-fille Louyz font renaître le trompe-l’oeil de la rue Étienne Marcel.

Durant neuf jours, sur une nacelle, les deux femmes vont gratter la surface à la brosse avant de repeindre le mur de 30 mètres de haut.

Afin de faciliter le travail de sa fille et petite-fille, l’artiste avait tout préparé en amont, en réalisant une maquette et en préparant les différents pots de peinture acrylique.

Depuis plus de 50 ans Fabio Rieti à réalisé une quarantaine de ces créations murales à Paris et dans toute la France. L’une des plus célèbres est sans doute « Les fenêtres de Beaubourg » au 29 rue Quincampoix qu’il a réalisé sur une cheminée de ventilation de la voirie souterraine.

Au premier étage de l’immeuble un violoniste joue un air à une jeune fille qui le regarde : Il s’agit de la fille de l’artiste Léonor.

Une réflexion au sujet de « La fresque murale de Fabio Rieti rue Etienne Marcel »

  1. Un très beau billet Gérard…
    J’aime énormément cette oeuvre qui te touche aussi profondément, je le sens
    Je passe devant depuis des années, je l’ai photographiée plusieurs fois, de même que les fenêtres imaginaires de Beaubourg.
    J’ai écrit des choses sur le sujet, je ne les ai pas encore publiées, comme pour chacun de mes textes, je laisse « décanter »… J’aime employer ce terme à connotation alchimique.
    Ecrire ce qui vient puis ranger les feuilles bruissantes en un lieu où elles continuent à palpiter, à se charger des dits et des non dits de l’atmosphère…
    Ce que j’aime dans tes publications, comme je te l’ai déjà dit, c’est que l’on perçoit ton amour pour l’Esthétisme, pour l’Art sous ses formes variées…
    Comme le murmure cette fresque de Pablo Rieti
    J’aime l’idée de murs qui murmurent
    De vastes étendues qui autrement seraient rongées par le salpêtre et la crasse du temps, altérées par les bruits chaotiques de la ville, toiles et maillages de béton et de pierre qui se chargent, comme des éponges, d’un magma de paroles, de pensées, de sons inhérents à la vie de tous les jours.
    Et vient l’artiste qui tel un démiurge insuffle des couleurs aux choses mortes ou en sommeil… Ainsi jaillit la musique de l’Art!
    Merci pour ce partage d’un passionné de Paris.
    Merci pour ton mail également, je te réponds dans le week-end et je serais ravie de la balade en mars, je te dirai des dates et tu verras si cela te convient.
    Gros bisous sans oublier Paola, Elisa et tous ceux qui te sont chers…
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.