L’artiste Kanako croque les parisiennes

1
Diplômée de l’université Tama-Art de Tokyo, Kanako débarque en 2005 à Paris. Coup de foudre. L’illustratrice pose ses valises et ses crayons, dans un petit appartement sous les toits. Sur son micro balcon, elle observe les Parisiens, elle les « croque », remplit des carnets entiers.

KANAKO

Kanako naît au Japon en 1994.  Étudiante au beaux arts au Japon, elle  commence  à faire des illustrations  puis elle en  fait son métier.

2

Elle arrive à Paris en 2005. Elle est totalement subjuguée par le charme de la ville. Elle ne connait personne mais séduite par la vie parisienne et …sa cuisine,  elle décide d’y rester. 

3

En 2008, elle croise la route d’Amandine, la co- fondatrice du site My Little Paris, au détour d’une rue parisienne. Deuxième coup de foudre. Kanako devient l’illustratrice de My Little Paris.

4

Depuis, elle colore les journées des Parisiens et Parisiennes avec ses illustrations réalisées au pinceau et à l’encre japonaise.

5

Elle puise son inspiration dans la vie quotidienne. « Dans les rues de Paris, dans les supermarchés… Il y a de l’inspiration partout. Il se passe toujours quelque chose à Paris ».

6

Elle aime croquer et sublimer la parisienne, sa silhouette élancée sa démarche impertinente, et ses mimiques effrontées.

7

De belles amazones aux fines silhouettes aux jambes interminables et au sourire mutin.

8

Les parisiennes de Kanako se promènent, légères, sur les toits de Paris ou au pied de la tour Eiffel, sortent du métro ou se prélassent à la terrasse d’un café.

9

Kanako passe son temps à observer les Parisiens pour les connaître et les comprendre en les dessinant.

11

En 2005, 48 dessins de l’illustratrice japonaise, intitulés « Les Parisiens »,  ont été visibles sur un millier de panneaux publicitaires et sur les grilles de  l’Hôtel-de-Ville.

14

«Ce jeu de tendres miroirs n’épargne personne mais respecte chacun. Il reflète avec autant d’humour que d’à-propos une part de l’identité de Paris», estime Bertrand Delanoë alors maire de Paris.

15

17

Elles sont toujours élégantes et raffinées.

19

20

21

10

 

 

Sources.

https://www.manuelamiro.com/lifestyle/rencontre-avec-kanako-artiste-33491

5 réflexions au sujet de « L’artiste Kanako croque les parisiennes »

  1. Plus généralement votre film me semble être en filigrane un vrai portrait de Paris et des parisiens. Je m’explique : les Parisiens ne sont jamais plus inquiétants que s’ils se retrouvent à errer dans les rues sans buts, c’est un comportement totalement inhabituel dans cette ville où tout le monde est hyperactif.

  2. C’est frais, pimpant, délicieux, un brin canaille, j’aime énormément ces représentations pleines de couleurs, ce florilège de parisiennes croquées par une jeune femme de son temps au sourire facétieux!
    Excellent choix de billet Gérard, je te fais de gros bisous et te souhaite une belle semaine ainsi qu’à ta famille
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *