Les Mérovingiens à Paris : le massacre des petits héritiers

Clovis 1er 481-511
En 511, à la mort de Clovis roi des Francs, le royaume est partagé entre ses quatre  fils Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire, sous le patronage de leur mère la reine Clotilde (475-545).

Clotilde partageant le royaume entre ses fils.Clotilde_partageant_le_royaume_entre_ses_fils

L’un d’eux, Clodomir  est tué à la guerre à l’âge de 39 ans. A sa mort, sa veuve Gondioque épouse Clotaire le frère de Clodomir.

Les trois enfants du couple, Thibault, Gontaire et Clodoald, sont alors recueillis par Clotilde, leur grand-mère, qui les élève chrétiennement, en attendant qu’ils puissent se partager les États de leur défunt père.

Mais Childebert et Clotaire ne l’entendent pas de cette oreille :  ils veulent s’emparer de l’héritage de leur frère Clodomir. Ils accourent à Paris et se font livrer les trois enfants.

Childebert (musée du Louvre).Roi_Childebert_Louvre

Un messager vient  de leur part trouver la reine Clotilde, leur mère, veuve de Clovis et grand’mère des jeunes princes.

Il lui présente des ciseaux et une épée nue.

Clotaire.Tête_de_Clotaire

 

Si elle choisit les ciseaux, les enfants tondus, enfermés pour toujours dans un monastère, et pour toujours écartés du trône.
Si elle choisit l’épée, ils seront impitoyablement massacrés.

Égarée par la douleur, Clotilde s’écrie:  » J’aime mieux les voir morts que tondue ! ».

 

Assassinat de Thibaut et Gunthar. Chroniques de France, manuscrit du xve siècle. Bibliothèque nationale, Paris.

 

Dès qu’il connaît cette réponse, Clotaire se jette sur l’aîné des enfants et le tue. Le seconds se précipite sur Childebert suppliant : » Ne me tue pas mon oncle ! «  Clotaire écarte rudement Childebert et frappe d’un coup mortel la petite victime.

 

1FK-1174-E533-2 (898010) Childebert u.Chlothar töten Söhne... Childebert I., Frankenkönig aus dem Haus der Merowinger; um 495-558. / - 'Meutre des fils de Clodomir' (Childe- bert I. u. sein Bruder Chlothar I. er- morden nach dem Tod ihres Bruders Chlodomer dessen Söhne Theobald und Gun- ther, 533).- / Farblithographie, anoym, Frankreich, um 1890. Sammelbildchen der Firma 'Chocolaterie d'Aiguebelle'. Paris, Privatsammlung. F: ' Meutre des fils de Clodomir' Childebert Ier ; roi des Francs de la dynastie des Mérovingiens ; (511-558 roi de Paris) ; v. 495-558. - ' Meutre des fils de Clodomir' (Childebert Ier et son frère Clothaire Ier tuent, après la mort de leur frère Clodomir, ses fils Théobald (Thibault) et Gonthier (Gontran), 533). - Lithographie coul., anonyme, France, v. 1890. Vignette d'une série sur les rois de France. Paris, Collection particulière.

 

Clotilde fit enterrer ses deux petits-fils ( l’un avait dix ans, l’autre sept) aux côtés de Clovis et de Sainte Geneviève, à Paris, au Quartier Latin, au monastère des Saints-Apôtres, au sommet de ce qui devint « la montagne Sainte Geneviève » où trône aujourd’hui le Panthéon.

 

La vieille Eglise Ste-Geneviève et St Etienne : [dessin] / D. Duchateau.
La_vieille_Eglise_Ste-Geneviève_et_[...]Destours_Denise_btv1b10302743t

 

Clotaire et Childebert purent alors se partager librement le territoire de Clodomir. Thierry capta lui aussi une partie de l’héritage et récupéra l’Auxerrois, le Berry et le Sénonais.

 

La statue de Clotilde au Jardin du Luxembourg. Oeuvre du sculpteur Jean-Baptiste Klagmann (1810-1867). Elle a été sculptée en 1847.Sainte_Clothilde

Clodoald, âgé de 2 ans, fut miraculeusement sauvé du massacre, par le dévouement de quelques fidèles.  On le cacha dans un monastère, et il put ainsi échapper à toutes les recherches de ses oncles.

Devenu grand, il se fit moine et ermite.

Childebert et Clotaire n’ignoraient pas son existence, mais, comme ils le virent sans prétention, ils le laissèrent en liberté et lui donnèrent même quelques héritages pour vivre plus commodément dans le lieu de sa retraite.

Il a donné son nom à la ville de Saint-Cloud.

Clodoald ou Clodoaldus dit saint Cloud (522-560).
Clodoald_ou_Saint-Cloud_(522-560),_petit-fils_de_Clovis_Ier

 

 

Sources.

Paris à travers l’Histoire – L.Brossollette -1934-

Le blog des habitants de dammarie-sur-loing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *