Liseuses au jardin du Luxembourg

FOSSOUXJardinduluxembourg

Le jardin du Luxembourg de Claude Fossoux.

Né en 1946 à Paris Claude Fossoux à fait l’école des Beaux Arts de Paris. Il s’inspire du style impressionniste et ses influences sont Sysley, Pissaro, Renoir, Monet.

Sur ce tableau, assis sur les fameuses chaises du jardin du Luxembourg, parisiens et  parisiennes lisent paisiblement à l’ombre d’un Ginkgo biloba.

Continuité avec trois figures féminines de l’histoire de France pensionnaires du célèbre jardin parisien.

 

interligne

Marie Stuart (1542-1587) par Jean-Jacques Feuchère (1807-1852).

Est-ce une bible que Marie tient dans sa main gauche, serrée contre son coeur ?

MarieStuart

Marie Stuart est la fille du roi Jacques V d’Ecosse et de la française Marie de Guise. Elle devient reine du royaume d’Ecosse en 1542 (elle n’a alors que six jours), et le reste jusqu’au 24 juillet 1567.

A la mort de Marie Tudor en 1558, Marie Stuart devient légitimement reine d’Angleterre, passant avant sa cousine Elisabeth. Mais Henri VIII refuse et exclut les Stuart de la succession.

Elle devient reine de France après son mariage avec François II (qui succède à Henri II), de 1559 à 1560. Son mari décède et Marie décide de revenir dans son pays natal.

Après les nombreux problèmes, en particulier religieux, qu’elle affronte en Ecosse, Marie s’évade en 1568 en Angleterre mais est rapidement emprisonnée par les officiers d’Elisabeth. En effet, sa cousine considère que les demandes de Marie au trône font partie d’un complot. Elisabeth assigne donc sa cousine à résidence pendant 18 ans.

Devenant une charge pour Elisabeth, Marie Stuart est exécutée en 1587, après avoir été condamnée pour trahison.

L’ancienne reine choisit de porter pour son exécution une robe rouge, se définissant elle-même comme une martyre catholique.

interligne

 

Valentine de Milan (1370-1408) par Victor Huguenin (1802-1860).

Valentine tient dans sa main gauche un gros volume …. pas encore un recueil de poésie de son fils Philippe d’Orléans ….. il n’avait que 13 ans à la mort de sa mère.

VALENTINE

Valentine Visconti ou Valentine de Milan est une princesse italienne qui devint duchesse d’Orléans par son mariage, le 17 aout 1389, avec Louis de France fils du roi de France Charles V.

En raison d’intrigue à la cour Valentine dut quitter Paris et s’exiler à Saint-Pol.

Elle donna naissance à dix enfants dont le célèbre poète Charles d’Orléans. 

Valentine dont le mari a été assassiné en 1407 par son cousin et rival politique Jean 1er de Bourgogne, lui survécut plus d’un an. Elle mourut, âgée de 40 ans au château de Blois.

 

interligne

 

Laure de Novès (1307-1348) par Auguste Louis-Marie Ottin (1811-1890).

Laure tient dans sa main droite un parchemin …. peut être un poème écrit de la main de Pétrarque son amoureux ? 

64886723

Le 6 avril 1327, lors d’une messe matinale en l’église Sainte-Claire d’Avignon, Pétrarque aperçoit Laure de Noves.

Aussitôt, il en tombe éperdument amoureux.

Laure s’est mariée deux ans auparavant avec Hugues de Sade dans la Chapelle des Pénitents Blancs.

Plaque commémorative apposée  sur la façade du couvent Sainte-Claire.

couvent

 

Tandis que Pétrarque, retiré dans la solitude à Fontaine-de-Vaucluse, multiplie en vain les sonnets à sa belle, celle-ci élève plus de dix enfants.

Elle meurt de la peste en 1348, le jour de ses quarante ans et repose aujourd’hui dans l’église des frères mineurs de Saint-François d’Assise en Avignon.

Laure et le poète amoureux transi.

laure

 

L’amour platonique de Pétrarque pour Laure nous donne un magnifique recueil de poèmes en langue Toscane : le  « Canzonière ».

 

interligne

Emplacement des trois statues dans le jardin du Luxembourg :   point 9 Marie Stuart, point 37 Valentine de Milan et point 40 Laure de Novès.

jardin-du-luxembourg

 

 

Source.

http://www.noves.com/office_tourisme/historique/petrarque.php

3 réflexions sur « Liseuses au jardin du Luxembourg »

  1. Bonsoir Gérard,
    Un article qui m’a enchantée… Lire dans un jardin comme le Luxembourg est très agréable. Le tableau est superbe et les trois « blanches dames » sont de toute beauté. Je les photographie depuis des années au rythme des saisons en prévision d’un article qui les montrera dans les variations de la lumière et des couleurs ambiantes. Le choix des liseuses est une excellente idée, raffinée et romantique.
    J’espère que vous allez bien, je vous souhaite un excellent dimanche, amitiés et gros bisous
    Cendrine

  2. Bonsoir Cendrine,

    de retour de Corse sans (aucune liaison internet) c’est avec grand plaisir que je retrouve vos chaleureux commentaires.
    Je me connecte sans plus attendre sur Ma Plume fée pour y découvrir vos articles de ces dernières semaines

    gros bisous
    gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.