Montmartre, la statue du chevalier de La Barre

2
Le premier juillet 1766, à Abbeville, François Jean Lefèvre, chevalier de La Barre, descendant d’une famille de parlementaires, est décapité à l’âge de vingt et un ans et son corps est jeté au bûcher.
Le chevalier de La Barre a été condamné à mort par les juges pour ne pas avoir ôté son chapeau ni s’être agenouillé au passage d’une procession, pour avoir chanté des chansons de corps de garde et pour détenir le Dictionnaire philosophique de Voltaire.

En ordonnant que le Dictionnaire, trouvé au domicile du chevalier de La Barre, fût jeté au bûcher avec le corps du supplicié, le jugement visait aussi Voltaire.

voltaire-dictionnaire-philosophique-portatif

 

Le Dictionnaire philosophique portatif paraît, sans nom d’auteur, au cours de l’été 1764. Il propose de faire le tour de toutes les connaissances humaines dans un ouvrage qu’on peut facilement manier et transporter avec soi. Voltaire défend l’efficacité d’un petit livre dans le combat philosophique qui est le sien: il circule partout, se cache facilement.

Voltaire passe en revue les sujets les plus divers et les plus polémiques: âme, beau, christianisme, Dieu, fanatisme, guerre, hommes, jésuites, juif, ignorance, inquisition, liberté, martyrs, miracles, philosophie, providence, religion, style, superstition, supplice, tolérance, tragédie. L’auteur dénonce la métaphysique d’école, l’absurdité des religions, l’historicité des livres saints, les abus politiques et sociaux, les erreurs judiciaires, et défend la « loi naturelle  » et le déisme comme seuls fondements de l’humanité.

Condamné en 1765 par le Parlement et par la Cour de Rome, le Dictionnaire philosophique de Voltaire a été l’une des armes les plus efficaces dans la diffusion de la pensée des Lumières.

torture

En quittant la chambre des tortures de la prison d’Abbeville, où il a été torturé sans rien avouer, le chevalier de La Barre, relève une dernière fois la tête qu’il s’apprête à perdre sous la hache du bourreau.

Quatre mois plus tôt, le 28 février 1766, le tribunal d’Abbeville avait condamné le jeune noble à avoir un poing coupé, la langue arrachée, puis à être brûlé vif ! Atrocités que les juges du parlement de Paris allégeront un peu au mois de juin, en lui accordant la faveur d’être décapité avant que sa dépouille ne soit livrée aux flammes.

Chevalier-sacrilege-Bianchetti-Leemage

En 1987 l’historien Max Gallo (1932-2017) a consacré un livre, « Que passe la justice du roi », au chevalier de la Barre. Pour lui cette exécution annonce la Révolution. A l’époque la société était traversée par deux courants contradictoires. D’un côté les idées de tolérance, de l’autre le régime totalitaire de la monarchie absolue : c’est un système totalitaire qui était à l’œuvre avant 1789. » L’affaire du chevalier démontre aux avocats à quel point la justice doit être réformée. La fin de la torture, par exemple, devient absolument centrale pour eux », poursuit l’académicien. « Une justice moderne n’aurait jamais conduit à sa condamnation », conclut-il.

La Barre, présenté comme un déicide, sera réahabilité en 1793, après la chute de la monarchie de droit divin et la disparition du crime d’hérésie. Considéré comme une victime de l’obscurantisme et de l’arbitraire, le chevalier de La Barre deviendra un siècle plus tard un symbole de la lutte pour la laïcité.

 

Le 3 septembre 1905, deux mois avant le vote de la loi sur la séparation de l’Église et de l’État, une statue du chevalier de La Barre, exécutée par le sculpteur Armand Bloch, est inaugurée à Montmartre.  25 000 personnes se sont réunies pour l’occasion devant la basilique du Sacré-Cœur, monument détesté par les laïcards car construit en 1871 après la Commune de Paris pour expier les crimes des insurgés et restaurer l’ordre moral.

Sacre-Coeur-Chevalier-de-la-Barre

 

En 1926, à la suite d’un réaménagement du site, la statue est déplacée sur le côté de la basilique, square Nadar.

1

 

Et, le 11 octobre 1941, le gouvernement de Vichy promulgue  une loi sur l’enlèvement des statues métalliques en vue de leur fonte pour les besoins de la contribution de guerre à l’Allemagne : de la statue du chevalier de La Barre il ne reste plus que le socle.

6

Une nouvelle statue est érigée le 24 février 2001 à l’emplacement de la précédente. Cette œuvre du sculpteur Emmanuel Ball, payée par souscription, représente le chevalier en plein blasphème : il ne se découvre pas devant la procession religieuse.

3

4

Le sculpteur Emmanuel Ball.
BALL

 

 

 

 

 

 

 

Sources.

Charles de Saint-Sauveur https://atelier.leparisien.fr/sites/histoire

francearchives.fr

Une réflexion au sujet de « Montmartre, la statue du chevalier de La Barre »

  1. Un très bel article là aussi et un sentiment de révolte et de dégoût qui m’étreint quand je pense à ces fous religieux, à cette imprégnation des sociétés par des idées complètement arbitraires…
    Le Chevalier de La Barre a eu un bien tragique destin mais la postérité a retenu son nom, sa vivacité, sa fougue.
    Un récit que tu as fort bien exposé, merci Gérard
    Grosses bises et bonne soirée
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *