Paris blanc du poète pierre Coran et Juste quelques flocons qui tombent d’Antoine

photo
Poète, romancier, Eugène Delaisse alias Pierre Coran est belge. Né en 1934 dans la banlieue de Mons, Il fut instituteur, puis directeur de l’École d’Application de l’École Normale de l’État à Mons et professeur d’histoire de la littérature.

Pierre Muraccioli dit Antoine, naît le 4 juin 1944 à Madagascar. Ingénieur de formation,  il trouve consolation dans l’écriture de chansons à la suite d’un chagrin d’amour. Vêtu de sa chemise à fleur, il connaît le succès en 1966 avec ses célèbres Élucubrations.

Outre une, anecdotique (?), ressemblance physique, j’ai trouvé amusant d’associer le poème « Paris blanc » de Coran et « Juste quelques flocons qui tombent » d’Antoine.

Calme, apaisant, le poème de Coran est destiné aux jeunes mais aussi à la part d’enfance qui vit en chacun de nous.
Plus dramatique, Les «flocons qui tombent»  s’apparentent  à l’hiver nucléaire et aux retombées  radioactives qui aurait détruit pratiquement toute vie dans Paris.

Paris blanc de Pierre Coran.

La neige et la nuit
Tombent sur Paris,
A pas de fourmi.

Et la ville au vent
Peint l’hiver en blanc,
A pas de géant.

La Seine sans bruit
Prend couleur d’encens
Et de tabac gris.

A l’hiver en blanc,
Le temps se suspend,
A pas de fourmi.

A pas de géant
Tombent sur Paris
La neige et la nuit.

Juste Quelques Flocons qui Tombent  d’ Antoine.

Juste quelques flocons qui tombent 
Sur les dernières traces de pas 
Depuis plusieurs jours la ville est morte 
Les seuls vivants c’est toi et moi 

Juste quelques flocons qui tombent 
Tard dans une rue du Marais 
La rue est blanche, la rue m’inonde 
Tu es si douce à mon côté 

Juste quelques flocons qui tombent 
Je ne sais pas ceux qui les ont tués 
Ils avaient si peur de leurs bombes 
C’est autre chose qui est arrivé 

Juste quelques flocons qui tombent 
Nous vivrons bien sans eux au fond 
Ils étaient si fiers de leur monde 
Ils l’ont cassé en poussant sur un bouton 

Juste quelques flocons qui tombent 
Je t’aimerai mais nous serons prudents 
Pour ne pas refaire un monde 
Adam et Eve ont raté le précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.