Simenon à la conquête de Paris : ses premiers pas

 

Fasciné par la  capitale grâce à ses lectures, notamment « les mystères de Paris » d’Eugène Sue,  Georges Simenon son service militaire terminé se précipite à Paris.

Ayant quitté  Liège la veille par un train de nuit, Il débarque à la gare du Nord  le le 11 septembre 1922.

Il s’installe dans une chambre minable de l’hôtel Bertha, situé 1 rue Darcet dans le 17 éme arrondissement de Paris.

 

Dans un entretien avec l’écrivain et journaliste Roger Stéphane, Georges Simenon raconte ses premiers pas dans la capitale :  

« J’ai remonté vers Barbès-Rochechouart, où je suis tombé sur des hôtels qui me semblaient louches… D’ailleurs cela restait plus cher que ce que je pouvais mettre. J’ai continué à avancer le long des boulevards de Montmartre, et enfin, place Clichy, j’ai obliqué vers les Batignolles, et j’ai trouvé un petit hôtel qui s’appelait « Hôtel de la Bertha » et qui avait d’ailleurs très bonne mine… ».

 

L’hôtel existe  depuis 1845. Lors de la première guerre mondiale (1914-1918), un obus allemand nommé « Bertha » tombe sur la dite « maison du gers« , depuis le lieu hérita son nom: « L’hôtel de la Bertha ».

 

Grosse Bertha est la traduction française de Dicke Bertha, surnom d’une très grosse pièce d’ artillerie utilisée par l’armée allemande lors de la Première Guerre mondiale.

 

 

Sources :

George SIMENON / entretien avec Roger Stéphane, « Portrait Souvenir »
RTF / J. Tallandier, 1963; pp. 69-70.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.