Yves Montand chante Paris

e1
De Montmartre à Belleville, des quais de la Seine au Faubourg Saint-Martin, Yves Montand a chanté Paris mieux que tout autre. Le Paris de Montand, c’est d’abord celui des amoureux, dont le « bonheur se construit sur un air fait pour eux » et qui se promènent main dans la main le long des quais.

C’est aussi celui des petites gens, du « tourneur chez Citröen » qui « dès le travail fini file entre la porte Saint-Denis et le boulevard des Italiens » pour flâner sur les Grands Boulevards où il « y a tant de choses à voir ».

Partition-Le-gamin-dParis-Yves-Montand-Francis-Linel

C’est le Paris des artisans et du petit gars qui vend ses journaux place de l’Opéra, en criant : « Sensationnel ». Un gamin de Paris « c’est tout un poème, dans aucun pays il n’y a le même, car c’est un titi, petit gars dégourdi que l’on aime ».

Paris n’est pas qu’un lieu c’est un personnage. « Rue de Belleville, c’est le ciné, c’est le bal musette et les chansons« . Rue Lepic, il y a des « voitures de quatre saisons » qui offrent « tout à foison tomates rouges, raisins verts, melons d’or et primevères au public« .

Yves-Montand-1960

Le Faubourg Saint-Martin, le plus beau des faubourgs qui « chante pour le monde entier l’éternel refrain du bonheur de vivre et d’aimer« .

114413699

Yves Montand a chanté Paris dans le monde entier, il a chanté l’atmosphère des cabarets d’après-guerre, la poésie de Prévert, l’esprit des Grands Boulevards, il a mis en musique l’âme de la ville.

Paris peut remercier Montand et tous les poètes de l’avoir tant et si bien chantée.

Chansons entendues.

1    A Paris
2    Un gamin de Paris
3    Sous le ciel de Paris
4    Les grands Boulevards
5    Faubourg Saint-Antoine
6    Rue Lepic
7    Rue de Belleville
8    Sensationnel
9    Les quais de Paris
10   Ballade de Paris

1 réflexion sur « Yves Montand chante Paris »

  1. Montand a si bien saisi l’âme de Paris à travers ses chansons et sa voix incroyable!
    Des souvenirs me reviennent, je me revois chez ma grand-mère et l’écoutant. Un article plein de délicieuse nostalgie, merci Gérard, grosses bises
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.