Butte Montmartre : la rue Ravignan

Le haut de la rue Ravignan
3
La rue Ravignan, dans le 18 éme arrondissement, est l’une des plus anciennes rue du village de Montmartre. Elle faisait partie de l’unique chemin qui conduisait de Paris à l’abbaye, située en haut de la butte.

Elle était très empruntée par les vignerons et plâtriers, le plâtre provenant des carrières de gypse situées sur la butte Montmartre.Son trafic était si important qu’il fût nécessaire de la paver en 1646. Le pavage ne tînt pas, il fallu la repaver et l’élargir en 1675.Ce n’est qu’en 1911 qu’elle prit ce nom. Elle fait en réalité partie de la rue Ravignan.

La rue Ravignan en descendant de la place Emile Goudeau. Cette place, qui fait partie de la rue Ravignan, prit son nom en 1911.1

Un jour de l’année 1809, Napoléon Bonaparte décide  de se rendre au sommet de la butte pour voir le télégraphe Chappe qui est installé sur le chevet de l’église Saint-Pierre de Montmartre.

chappe

Pour ce faire il emprunte le Vieux-Chemin, la futur rue Ravignan.  Celui-ci est en très mauvais état. L’Empereur doit descendre de cheval à hauteur de l’actuelle place Emile-Goudeau, il attache son cheval à un arbre et poursuit son ascension à pied.

Reçu à l’église par le curé, celui-ci profite de l’opportunité pour signaler qu’il serait utile de doubler le Vieux-Chemin par une bonne route praticable par tous les temps et moins pentue.

L’Empereur lui promet de lui donner satisfaction. Il créera la rue Lepic qui gravit la butte en lacets.

La rue Lepic et quelques poulbots devant le moulin de la Galette.lepic

 

A la révolution on la nommait encore le Vieux-Chemin ou le Vieux-Chemin-de-Paris; c’est en 1867 qu’elle a pris le nom du prêtre Xavier de Ravignan.

Gustave-François-Xavier de la Croix de Ravignan, né le à Bayonne, décédé le à  Paris. Prêtre jésuite, écrivain et prédicateur.7

Le bas de la rue Ravignan vers 1900.r1

La rue Ravignan vers 1900.r2

La rue Ravignan au coin de la rue d’Orchampt, vers 1900.r4

La rue Ravignan au coin de la rue d’Orchampt pendant l’hiver 1905.r5

 

Plusieurs personnalités vécurent rue Ravignan :

-Vers 1906 au  7 habitait l’écrivain Max Jacob (voir son poème ci-dessous).
-Au  8  le Comte de Guadella (1737-1805) qui serait le fils naturel ou le demi frère de Pascal Paoli !
-Au 13 au-dessus du Bateau- Lavoir, le peintre-graveur, Edmond-Marie-Poullain.
-En 1911, au 13 également, habitait le poète Pierre Reverdy.
La rue Ravignan a inspiré de nombreux artistes, des peintres,  des écrivains :

La rue Ravignan (1911) par Utrillo.21130118-utrillo

 

Dans Théorème du Perroquet, son roman à succès paru en 1998, l’écrivain-mathématicien Denis Guedj  (né à Sétif en 1940, mort le 24/04/2010 à Paris) situe le coeur de l’action de son récit rue Ravignan.

Les personnages principaux habitent, autour de la librairie (fictive) « Les Mille et Une Feuilles », et ils essayent d’y résoudre les « Trois Problèmes de la Rue Ravignan ».

Scan0006-page-001 (2)

Dans les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec Jacques Tardi, le dessinateur de bande dessinée, place le domicile de son personnage le Professeur Dieuleveult, au 19 de la rue Ravignan.

 

Le Professeur Dieuleveult, l’ennemi juré d’Adèle.Adele_Blanc_Sec_affiches_6

 

LA RUE RAVIGNAN poème de Max Jacob.
Importuner mon fils
A l’heure où tout repose
Pour contempler un mal dont toi-même souris
L’incendie est comme une rose
Ouverte sur la queue d’un paon gris
Je vous dois tout
Mes douleurs et mes joies
J’ai tant pleuré pour être pardonné
Cassez le tourniquet où je suis mis en cage
Adieu barreaux
Nous partons vers le Nil
Nous profitons d’un sultan en voyage
Et des villas bâties avec du fil
L’orange et le citron tapisseraient la trame
Et les galériens ont des turbans au front
Je suis mourant
Mon souffle est sur les cimes
Des émigrants j’écoute les chansons
Port de Marseille
Ohé la jolie ville
Les jolies filles et les beaux amoureux
Chacun ici est chaussé d’espadrilles
La Tour de Pise et le marchand d’oignon

Je te regrette O ma rue Ravignan
De tes hauteurs qu’on appelle antipodes
Sur des pipeaux m’ont enseigné l’amour
Douces bergères et leurs riches atours
Venues ici pour nous montrer les modes
L’une était folle
Elle avait une bique
avec des fleurs sur ses cornes de paon
L’autre pour les refrains de nos fêtes bachiques
La vague et pure voix qu’eût rêvée Malibran
L’impasse de Guelma a ses corregidors
Et la rue Caulaincourt ses marchands de tableaux
Mais la rue Ravignan est celle que j’adore
Pour les coeurs enlacés de ses porte-drapeaux
Là taillant des dessins dans les perles que j’aime
Mes défauts les plus grands furent ceux de mes poèmes

6 réflexions sur « Butte Montmartre : la rue Ravignan »

  1. Une rue de Paris qui a une riche et truculente histoire, comme toutes les autres me diras-tu mais chaque rue de Paris nous attire comme un conte au coin de l’âtre.
    Un beau travail que tu nous livres là encore, ce que j’apprécie dans ta manière de bloguer comme je te l’avais écrit.
    Belle journée et gros bisous
    Cendrine

  2. Je vais de découverte en découverte, cheminant vers les temps passés et revenant aux lieux présents riches des histoires que vous nous avez contées. MERCI pour ces bons moments !

  3. Bonsoir dans ma nuit Parisien ! Toujours en voyage eh bien tu vois je passe te lire j’aime découvrir ton Paris au fil de tes billets ! Très beau poème de Max Jaclob ! merci ! A bientôt ! Bon mardi si tu me lis !

  4. La rue ravignon . Je lui envoi mes remerciements gars c’est dans cette rue que j’ai rencontré la femme de m’a vie. On 1988 ……..? Alors je passe presque tous les soirs après mon travail faire un petit coucou à la rue ravignon .
    Et depuis à cette époque 1988 je suis toujours marie avec la même femme de m’a vie ? Merci rue ravignon.

Répondre à Anne GINON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.