Paris Août 1944, le destin tragique de Lucienne Calvet

5
C’est en regardant l’émission « Paname » sur FR3, que la triste destinée de Lucienne Calvet nous a été connue. Le présentateur, Yvan Hallouin, nous emmenait ce jour là autour de la place Gambetta, le quartier du cimetière du Père-Lachaise.

Yvan Hallouin et son vélo dans les rues de Paris.
6

Il était accompagné du guide, conteur et passeur de mémoire Thierry le Roy, lequel conta aux téléspectateurs le destin tragique de Lucienne Calvet.

Thierry le Roi au Père-Lachaise et son look d’explorateur.
Thierry-Le-Roi-1

Lors des visites qu’il organise au Père-Lachaise, Thierry Le Roi aime montrer au public l’œuvre de Jules Dalou  à l’emplacement où repose le journaliste Yvan Salmon plus connu sous le nom de Victor Noir.

Très souvent il remarque une dame, de petite taille et coquette, qui stationne à proximité pour écouter son commentaire.

La célèbre gisant du journaliste Victor Noir au Père-Lachaise.
602269

Le guide et la vieille dame firent progressivement connaissance. Elle lui dit qu’elle s’appelait Madame Andrée  et qu’elle venait rendre visite à son mari et son fils qui reposaient non loin de Victor Noir.

Un jour madame Andrée emmène Thierry à la tombe de Lucienne Calvet née Calmettes dont l’épitaphe indique « Victime de la Libération de Paris ».

« Vous voyez cette chère Lucienne je l’ai connue, nous étions de grandes amies ».

Et madame Andrée raconte l’histoire de Lucienne à Thierry Le Roi interloqué.

La sépulture de Lucienne Calvet  – 43eme division (1ere ligne, chemin des anglais).
2

Lucienne Calmettes est née à Paris dans le 12éme arrondissement de Paris.

En août 1944, elle a 18 ans. Jeune mariée, elle vit avec son époux, Robert Calvet, rue des Reculettes dans le quartier Croulebarbe du XIIIéme arr.

Son père,Lucien Calmettes,  exerce la profession de boucher. Lucien et sa femme Adrienne Bleys habitent dans un immeuble coquet  rue de Capri dans le XIIéme arr.

pere Calvert/Calmettes

En cet été 1944,  l’armée allemande est en déroute. Elle commet les pires exactions partout là ou elle passe.

Le massacre d’Oradour-sur-Glane et la destruction, le 10 juin 1944, de ce village et le massacre de sa population (642 victimes) en est le symbole le plus horrible.

1280px-Oradour-sur-Glane-Entrance-1361

Au mois d’août 1944, l’annonce de l’avance rapide des Alliés entraîne une rumeur d’une proche libération de Paris.

Quelques jours avant l’arrivée des troupes françaises les Résistants ont mis à mal les occupants.

France-Paris-Resistants-22aout1944-1

Après toutes ces années d’occupation, Andrée et Lucienne attendent avec excitation la libération de Paris toute proche.

Avec les moyens du bord, elles ont confectionnés des drapeaux tricolores, impatientes de pouvoir enfin les sortir pour fêter la fin de ce cauchemar.

Le 20 août 1944, Lucienne entend un bruit de blindé, elle se précipite à la fenêtre et agite son drapeau pour fêter les libérateurs …… hélas c’est une troupe allemande….. Lucienne est atteinte par les balles ennemies.

Transportée à la Salpêtrière, malgré tous les efforts du corps médical, elle décède le jour même à 16 heures dix.

Lucienne ne connaitra pas la liesse qui embrasa les rues de Paris libérée.
12

Après avoir raconté cette émouvante histoire, madame Andrée sort de son sac un petit paquet et dit : « Tenez c’est pour vous ». Thierry le Roi découvre un drapeau tricolore : « Vous voyez ce drapeau cousu à la main, Lucienne l’a agité à sa fenêtre » et à ce moment des larmes ont coulé sur les joues du guide.

Depuis, au mois d’août, Thierry Le Roi est fier de montrer au public le drapeau de Lucienne Calvet  devant sa sépulture.

DIGITAL CAMERA

 

 

Sources.

http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=2740
thierry le roi
http://www.guideapolis.fr/fr/guide/5/thierry-le-roi/

Youtube : Thierry Le Roi au Père Lachaise dans l’émission PANAME de France3   https://www.youtube.com/watch?v=WtJJr7zJ8ks

 

 

 

5 réflexions au sujet de « Paris Août 1944, le destin tragique de Lucienne Calvet »

    • bonjour,

      merci pour votre passage sur Paris-A-NU, heureux que l’article concernant lucienne Calvet vous intéresse.
      Le beau temps n’est pas encore là mais ça ne saurait tarder !

      ps
      j’adore le blog de Cendrine

  1. Je suis bouleversée par l’histoire de cette jeune femme.. Que c’est triste! Elle était si heureuse de voir arriver la libération de Paris et elle a été fauchée en pleine jeunesse… Le Destin est si dur parfois, il y a des êtres infortunés, ça fait tant de peine… Tu vois, moi aussi j’ai les larmes aux yeux car j’imagine la joie qu’elle a dû avoir et la mort qui arrive… Un billet magnifique que tu nous offres, si bien raconté avec la référence à ce monsieur conteur, aux allures de personnage de roman. Un très beau travail merci Gérard et merci également pour ce que tu as écrit au sujet de ma plume fée. Merci aussi à Lili qui a visité ton blog, je suis très touchée. Tu verras, elle écrit de très jolies poésies.
    Je te souhaite une belle journée, gros bisous d’amitié
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *