Bon baiser de Paris

Ville  romantique par excellence , Paris a toujours été source d’inspiration pour de nombreux artistes , mais Paris est surtout la ville idéale pour les amoureux du monde entier.

La pelle, le patin , la galoche, la gamelle   ….. font parties  du patrimoine parisien au même titre que la Tour Eiffel, le Panthéon ou Montmartre.

Voici donc une petite compilation de baisers amoureux inspirés par la ville lumière.


Le baiser de Brancusi au cimetière Montparnasse
sur la sépulture de Tatiana Rachewskaia,une
jeune fille russe qui s’est suicidée par amour


une autre version du baiser de Brancusi


La tour Eiffel , le métro , les quais ….. tous les clichés sont réunis !!!

Doisneau , le célébre baiser de l’hotel de ville

Doisneau (on adore) , le baiser de l’Opéra

Les escaliers de la Butte ne sont pas durs aux amoureux.

L’érotique  baiser de Rodin  (1889)

Antonio Canova – Psyché ranimée par le baiser de l’Amour (1793)
Musée du louvre

C’est un peu compliqué !!!

< ça me rappelle le bon vieux temps !!!>.

Il reste, l’extase finie
Du baiser qu’on vient de cueillir
Une ivresse douce, infinie
Dont on garde le souvenir.


Doisneau – Baiser dans la carriole –   Chaud devant !!!

Les amoureux  qui se bécotent sur les bancs publics …..

C’est bien connu , en FRANCE  tout finit par des chansons :

En 1925 René KOVAL s’insurge contre le baiser sur la bouche !!!

Opérette créée  dans le Paris des années 20,  elle a inspiré au réalisateur Alain Resnais son film « Pas sur la bouche » dans lequel on retrouve notamment Sabine Azéma et Pierre Arditi.

(vous trouverez les paroles de cette chanson en fin d’article)

Mais en 1943 Reda CAIRE, au contraire,  recommande ardemment la pratique du baiser

 

Faut pas nous prendre pour des pigeons !!!!


Pas sur la bouche.

Le baiser, que l’on aim’ tant,
Au lieu d’être excitant,
Moi j’ le trouv’ dégoûtant
Non je n’ suis pas pudibond,
Mais je n’ trouv’ pas ça bon
Et ça m’ fait faire un bond
Jamais aucune femm’
N’ a pris c’ baiser infâm’
Ma bouche a d’autres emplois
Je la garde pour moi.

Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Pas sur la bouche
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Ca m’effarouche,
Pas sur la bouche,
Ca l’effarouche
La bouche c’est fait pour causer,
Pas pour baiser
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Pas sur la bouche
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
J’ veux pas qu’on touche !
Pas sur la bouche
J’ veux bien ailleurs :
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Il n’ y a rien de meilleur

On voit dans tous les cinés
Des baisers effrénés,
Quand l’ film est terminé
Sur l’écran, les museaux joints,
Ils rest’nt vingt s’cond’s au moins
Et d’vant deux mille témoins,
Moi je trouv’ ça cyniqu’
Et c’n’est pas hygiéniqu’ :
J’ gard’ mes mirob’s c’est plus sain
Qu’les passer au voisin.

Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Pas sur la bouche
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Ca m’effarouche,
Pas sur la bouche,
Ca l’effarouche
La bouche c’est fait pour causer,
Pas pour baiser
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Pas sur la bouche
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
J’ veux pas qu’on touche !
Pas sur la bouche
J’ veux bien ailleurs :
Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ? Un baiser ?
Et ça de tout mon coeur.

2 réflexions au sujet de « Bon baiser de Paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *